Harold est le Mr. Logistique - Logistic Hero - de Climatrix, en binôme avec son collègue Eddy. Toutes les marchandises entrantes et sortantes passent par eux. Ils forment le maillon indispensable du processus global Climatrix pour le traitement et la préparation de toutes les commandes. Harold : « Il arrive parfois que le déchargement d’un camion vient de se terminer et que les mêmes marchandises doivent déjà repartir tout de suite. »

Un vent de fraîcheur

 

Harold raconte comment tout a commencé : « Je viens de Frise. Je suis arrivé en Belgique il y a 24 ans pour poursuivre mon rêve de carrière professionnelle dans le monde du volleyball. J’avais prévu de jouer au volley pendant 1 ou 2 ans et de rentrer. Mais l’amour en a décidé autrement. J’ai rencontré ma petite amie actuelle et nous avons eu deux enfants. »

 

Zéro regret

 

Peu de temps après, Climatrix fut créée : « Je suis arrivé chez Rofix par une voie détournée. À cette époque, Climatrix en était encore à ses débuts. À un moment donné, mon collègue Eddy est passé chez Climatrix. Et puis tout est allé très vite et ils ont recherché un autre magasinier. Alors j’ai immédiatement donné le signal que j’étais très intéressé. Heureusement, car depuis je n’ai jamais regretté de faire partie de l’équipe Climatrix! ».

 

Liberté et plaisir

 

Qu’est-ce qui plaît le plus à Harold dans son travail ? « La liberté et la responsabilité que j’ai de veiller à ce que tout soit fait dans les temps. Cela rend mon travail très plaisant. Aucun jour ne se ressemble. Nous ne savons jamais le matin comment va se dérouler la journée. En plus, Eddy et moi, on est comme les cinq doigts de la main . On sait s’amuser mais on sait également travailler dur. 

 

Nouvel entrepôt

 

À l’automne 2020, Climatrix a déménagé : « Le déménagement fut un véritable défi, car le flux des commandes devait se poursuivre sans interruption. Mais tout le monde a mis la main à la pâte et nous avons réussi. Je me sens très bien ici, c’est agréable d’avoir son propre bâtiment. Cet entrepôt est fantastique. »

Harold Bos